Une charte pour la paix

L’Athénée a posé en 2001 sa candidature  pour être admis au Réseau des Ecoles associées de l’UNESCOavec son projet EIRHNH  Peace, Paix, Friede   Pour une culture de la paix

 

Pour adhérer à cette importante organisation internationale, une centaine d’élèves des classes de 2e, tous volontaires, avaient élaboré, avant les vacances de Noël 2002-03, une « Charte des élèves » où ils ont défini leurs droits, mais aussi leurs responsabilités de jeunes à l’aube du 3e millénaire. Elaborée en groupes de travail et discutée en séance plénière, cette Charte de vie commune proposait des principes éthiques de base communs à tous les membres de la communauté scolaire. 

 

Dans le préambule, les jeunes signalaient leur volonté de souscrire aux principes de tolérance et de solidarité exposés dans la Charte.

 

« Les élèves de l’Athénée de Luxembourg

  • conscients des responsabilités qui leur incombent en tant que futurs citoyens dans l’édification de la paix
  • convaincus qu’une paix durable ne saura se concevoir que dans un monde libre où chacun jouit des mêmes droits
  • sachant que l’engagement actif d’un chacun est requis pour faire triompher la paix

considèrent qu’il y a lieu de déclarer solennellement dans une Charte les principes fondamentaux qu’ils sont prêts à respecter et à faire valoir dans leur vie quotidienne. » 

 

Cette charte a été soumise pour signature à l’ensemble des élèves de l’Athénée. A l’issue des travaux, tous les élèves ayant participé à la rédaction du texte étaient unanimes à souligner que ce travail était un exercice très utile pour leur formation civique : ils avaient appris à écouter, à respecter l’opinion des autres, à formuler clairement leurs idées, à accepter un vote majoritaire. Autant que le résultat, c’était la manière de travailler qui comptait.